Archives mensuelles : juin 2019

Objet pub : des solutions pour économiser le papier

Ce n’est un secret pour personne. L’impact écologique de la fabrication du papier est important. Pour isoler la cellulose contenue dans le bois et fabriquer la pâte à papier, il faut de la chaleur, de l’eau et de la chimie. Et bien entendu, il faut le bois lui-même, issu des coupes forestières. S’il n’est ni possible ni souhaitable de se passer de papier, l’intérêt commun est de l’utiliser avec raison et mesure. Pour ce faire, les pratiques vertueuses se multiplient, notamment dans l’usage des imprimantes et photocopieurs.

L’objet pub peut aussi apporter sa pierre à l’édifice en proposant des solutions concrètes pour réduire ou optimiser l’utilisation du papier.

Des solutions sans papier

Quand c’est possible, autant songer à se passer complètement de papier, pour le réserver à usages plus vitaux. Certains outils du quotidien professionnels, traditionnellement en papier, peuvent être remplacés par des objets plus durables… Soulignons-le au passage, ils sont aussi de bons supports promotionnels, tous personnalisables, pour véhiculer une image de marque engagée et valorisante.

  • Incontournable sur un bureau, le bloc de post-il peut disparaître totalement au profit d’un concept révolutionnaire : le pense-bête effaçable et réutilisable à l’infini, en amidon de maïs.
  • La clé USB, qui circule facilement de main en main, goodie technologique très répandu, permet d’économiser l’impression de très nombreux documents, souvent volumineux.
  • Une carte en bois (carte de vœux ou autre support de correspondance) reste plus naturelle et moins transformée qu’un envoi papier ou carton.
  • Une foule d’objets du quotidien, tels les porte-étiquettes pour bagages en cuir recyclé, permettent d’éviter l’habituelle séquence : papier-froissé-jeté… Le réflexe « durable » dans tous les domaines permet d’éviter la fatalité du « jetable », dont le papier fait souvent les frais.

Optimisez le potentiel papier

Difficilement remplaçable, le papier présente néanmoins un avantage de poids : il est recyclable de 5 à 10 fois suivant les techniques mobilisées et la qualité de la matière à transformer. Le recyclage permet d’économiser 90% d’eau comparé à la fabrication du papier vierge et près de 2.5 tonnes de bois pour 1 tonne de papier. Utiliser du papier recyclé, c’est donc déjà économiser du papier. Le trier, grâce à des sacs ou bacs dédiés, c’est l’économiser une deuxième, une troisième fois… et ainsi de suite. N’étant pas éternel, il finit bel et bien par devenir un déchet ultime. Mais ce processus qui le mène à l’enfouissement a été considérablement ralenti. Reste, pour finir, la symbolique et la beauté du geste, avec les papiers recyclés incrustés de graines, marque-pages ou cartes de vœux, à planter et faire germer.