Archives par étiquette : Etude objets publicitaires

Choisir le bon objet pub pour chaque classe d’âge

Comment réussir sa campagne de communication par l’objet ? Une étude menée par CSA Research, pour le compte de la 2FPCO (Fédération française des professionnels de la communication par l’objet), apporte des éléments de réponse intéressants. Le propos de base de cette étude de juillet 2017 est la pertinence de la démarche, qui reste un moyen sûr d’atteindre nos compatriotes. À condition toutefois de s’inscrire dans la dynamique actuelle, qui se résume en deux mots : utilité et responsabilité. Nous ne reviendrons pas sur ce point, développé dans un précédent article. Il s’agit maintenant de tirer profit des classifications opérées, par type de population et par classe d’âge. Objectif : vous aider à poser les choix les plus pertinents !

Une communication qui cible les 50 ans et plus

La particularité de la cible des plus de 50 ans est qu’elle est plutôt acquise aux objets publicitaires. Leur souhait d’en recevoir davantage est directement lié à une exigence d’utilité, dans le cadre domestique. Cette génération constitue donc un socle plutôt solide, même si ses représentants sont généralement peu influençables. Il faudra donc redoubler d’efforts pour être à la hauteur de leurs attentes et associer durablement votre image de marque à votre présent !

Cadeau pub senior horlogerieCadeau pub seniors

Un cadeau promotionnel qui plaît aux seniors

Les actifs, dont l’âge se situe entre 50 et 64 ans, nommés séniors dans le cadre professionnel, se montrent intéressés par deux catégories d’objets. 55% d’entre eux ont coché la case « horlogerie », pour répondre à la question suivante : « Aimeriez-vous en recevoir davantage ? ». Nous restons donc dans le cadre privé avec les réveils, montres et autres chronomètres. La même logique prévaut si l’on prend en compte leur intérêt prononcé pour l’art de la table et la décoration (39%).

Les retraités attendent aussi leurs objets pub !

S’il n’est pas forcément possible de définir une famille d’objet qui attire en particulier les inactifs, nous savons en revanche quel type d’objet ils ont tendance à conserver. C’est déjà une piste intéressante, qui invite à privilégier les fournitures de papeterie d’une part et les objets d’horlogerie d’autre-part.

Quels cadeau pub pour les trentenaires et les quarantenaires ?

La tanche d’âge 35-49 ans, dont les représentants se trouvent le plus souvent lancés ou installés dans leur carrière, exprime clairement un souhait de recevoir davantage d’objet publicitaires, pour des usages variés. La bagagerie intéresse 62% d’entre eux, le textile arrive en seconde position (57%), devant l’art de la table (51%). En outre, les catégories socioprofessionnelles supérieures plébiscitent les accessoires informatiques (81%), tandis que les CSP- prisent davantage le textile, la bagagerie et l’horlogerie.

Objet pub 35-49 ansObjet promotionnel pour trentenaire - textileObjet promo trentenaire - quarantenaire - horlogerie

Les jeunes de 18-34 ans face à la mode de l’objet pub

La jeune génération se montre plus sceptique vis-à-vis de la démarche publicitaire traitée par l’étude. Sa tendance à oublier les objets offerts impose de prendre en compte l’effet de saturation qui freine sa réceptivité. Cet effort d’adaptation peut s’avérer payant. Si l’objet plaît, il impacte fortement l’image que le destinataire a de la marque. Attention au double tranchant de cette affirmation. Vous êtes face à une cible exigeante.

Quel serait l’objet publicitaire tendance pour les 18-24 ans ? Le sondage réalisé permet d’apporter quelques éléments de réponse. Il appartiendrait tout simplement à la catégorie « papeterie » (65% des jeunes de 18-24 ans sont intéressés) ou à l’univers des objets d’art de la table, qui interpelle depuis plusieurs années la jeune génération. Ce dernier constat vaut également pour les 25-34 ans qui, à défaut d’exprimer clairement le souhait d’en recevoir davantage, affirme en posséder et en conserver un certain nombre.

L’objet publicitaire : un média qui reste incontournable

Près de 60% de nos compatriotes les trouvent sympathiques et utiles ! Les cadeaux publicitaires restent liés à un rituel auquel de nombreux français sont attachés. C’est ce qui ressort d’une étude menée par CSA Research, pour le compte de la 2FPCO (Fédération française des professionnels de la communication par l’objet). Les communicants peuvent s’appuyer sur cette base solide, que nous avions présentée dans un récent article. Mais ils doivent aussi percevoir quelques évolutions de fond…

Le cadeau d’entreprise devient responsable

Objets promotionnels verts

Un panel de 1007 individus majeurs, représentatifs de la population française, a été interrogé entre le 30 juin et le 5 juillet 2017, pour cerner la pertinence de la communication par l’objet et dégager les tendances permettant une diffusion optimisée. Utilité et responsabilité sont deux règles d’or à garder en mémoire !

L’objet promotionnel ne part pas à la poubelle !

La première leçon de l’étude CAS Research est que la communication par l’objet reste plus que jamais pertinente. 95% des personnes interrogées conservent pour elles-mêmes ou transmettent les cadeaux promotionnels reçus. Seuls 5% les jettent à la poubelle et 18% les oublient dans un coin. Une très forte proportion d’objets promotionnels et publicitaires remplit donc son rôle. L’utilité de l’objet reste bien entendu le critère majeur aux yeux des bénéficiaires, bien avant l’originalité ou l’attachement à la marque. La majorité des Français en possède entre 1 et 5, qu’ils utilisent, pour 66% d’entre-eux, au moins une fois par semaine.

Le cadeau d’entreprise éthique plébiscité…

Cadeau publicitaire Made in FranceDe nombreux enseignements peuvent être tirés de cette étude, pour cerner l’attrait des personnes interrogées… Ils se déclinent sur la base de différentes catégories (âge, sexe…). Certains sont aussi transversaux et plus fondamentaux ! Ils doivent être prise en compte pour négocier le virage « responsable » de la communication par l’objet. Plus de 85% des personnes sondées estiment que leurs caractères « éthique » et « écologique » sont assez importants voire très importants. Cette tendance place logiquement le Made in France en tête de liste des critères de sélection. Et si la provenance n’est pas française, qu’elle soit au moins européenne…

Quels cadeaux publicitaires par catégorie d’âge ?

cadeaux d'entreprise papeterie Cadeau d'entreprise technologie informatique Cadeau promotionnel textile

On sait que les objets d’écriture (81%) et la papeterie (49%) sont les objets publicitaires les plus souvent possédés par l’échantillon de personnes interrogées. Cette catégorie liée à l’écriture est suivie d’un peloton formé par les accessoires informatiques (41%), les goodies (40%) et les textiles (38%). Mais l’enjeu de cette étude n’est pas seulement de pointer ce qui fonctionne. Il s’agit de pouvoir mener des campagnes les plus pertinentes possibles.

En guise de conclusion, voici quelques pistes pour cibler vos envois ou distributions en fonction des catégories d’âge. Nous enrichirons cette analyse par catégories dans les semaines à venir.

Pour les 25-34 ans : ce sont les produits d’art de la table qui remontent en tête de liste, sans doute sous l’effet de la mode des émissions gastronomiques et culinaires.

Pour les 35-49 ans : le textile reste une piste solide, pour communiquer sur un support durable.  Plus éphémère, la gastronomie est une piste plus récente, qu’il ne faut pas négliger.

Pour les + de 65 ans : la papeterie et l’horlogerie semblent davantage convenir aux seniors, qui affirment posséder un ou plusieurs objets publicitaires du genre…

Six bonnes raisons de communiquer par l’objet

À  l’heure de la consommation responsable et durable, la communication par l’objet conserve toute sa pertinence. Elle reste un moyen privilégié pour se faire connaître et entretenir des liens professionnels, à condition d’avoir bien intégré l’évolution des mentalités. Voici les bonnes raisons de miser encore sur l’objet publicitaire, une analyse en six points qui met en évidence l’accord devenu incontournable entre publicité par l’objet et consommation responsable.

Objet publicitaire utile

  • Les Français restent attachés aux objets publicitaires… utiles

Les études de la 2FPCO (Fédération française des professionnels de la communication par l’objet) mettent régulièrement en évidence l’attachement renouvelé des Français pour les objets promotionnels. Ainsi, une enquête de 2013 a établi que 81% de nos compatriotes les conservent afin de les utiliser. Ils ne sombrent dans l’oubli que pour 15% des personnes sondées et seul 1% s’en débarrasse directement. L’éveil des consciences face aux excès de la surconsommation a sonné le glas pour les simples goodies. 86% des sondés conservent un objet publicitaire parce qu’il est utile. L’affectivité ne joue ici qu’un rôle très marginal.

  • Les attentes vis-à-vis des objets promotionnels se précisent

L’utilité n’est pas la seule exigence formulée par les destinataires. D’autres attentes sont formulées et manifestent aussi à leur manière l’attachement des Français pour la tradition du cadeau promotionnel qui, pour perdurer, se doit désormais d’être responsable. Les Français estiment en effet prioritaire de connaître l’origine des produits et souhaitent qu’ils portent des indications liées à l’écologie.

  • Un souhait exprimé d’en recevoir davantage

La double exigence de l’utilité et de la responsabilité sociale (garantie par l’étiquetage évoqué ci-dessus) conditionne la tendance à souhaiter recevoir davantage de cadeaux promotionnels. Le sondage de la 2FPCO réalisé en 2013 avait établi à 79% le taux de personnes interrogées désireuses de recevoir davantage d’accessoires promotionnels, notamment informatiques ou électroniques.

  • Un rituel qui a son importance

Aux yeux de nos contemporains, l’objet promotionnel est au service d’un rituel qui garde son importance, en particulier dans le cadre des relations commerciales. Les circonstances dans lesquelles les français sont le plus attachés à cette pratique sont le premier achat, la mise en exergue de relations durables (fidélité) et les événements commerciaux ponctuels, type foires ou salons.

  • Effet confirmé sur l’image de la marque

À condition de ne pas agacer par des fréquences et quantités trop importantes, ni par un choix inapproprié, l’impact des objets publicitaires sur l’esprit du destinataire reste positif. La grande majorité des Français se souvient de la marque associée à un cadeau. C’est un premier bénéfice, qui peut se trouver renforcé par une amélioration de l’image. Au pire, cette dernière restera inchangée.

  • La réciprocité : une tendance psychologique fondamentale

Pour conclure, revenons aux fondamentaux, en soulignant la permanence du principe de réciprocité. Ce ressort psychologique sous-tend la coopération humaine en éveillant l’instinct du donnant-donnant. Il ne doit pas être négligé. La distribution gratuite de valeur accroît le capital sympathie et prépare au mieux le terrain de votre argumentaire de vente, quand bien même la valeur des objets offerts est sans commune mesure avec celle du produit ou service que contient votre offre.

Les raisons qui poussent les entreprises à communiquer avec un objet publicitaire et écologique

Grâce à l’Etude 2FPCO, (Fédération Française de la communication par l’objet) nous constatons que les Français aiment recevoir des objets publicitaires. Ils trouvent que c’est un rituel agréable et sympathique si le cadeau est utile. L’époque où les entreprises distribuaient des goodies sans aucune corrélation avec son client ou son image est terminée. Il est préférable désormais de bien sélectionner son cadeau afin de satisfaire sa cible pour que ce dernier l’utilise et en parle autour de lui.

Seriez-vous prêt à montrer votre engagement écologique

Pour les entreprises, l’objet publicitaire est un outil de communication très efficace :

  • 99% des Français utilisent, conservent ou donnent à une tierce personne les objets qu’ils reçoivent.
  • 81% des Français déclarent se souvenir de la marque qui leur offre un cadeau
  • 94% des Français considère que les cadeaux publicitaires sont sympathiques.
  • 79% aimeraient en recevoir plus.

Les Français apportent une grosse importance au fait que l’objet publicitaire ait une plus-value environnementale

  • 92% des Français souhaiteraient savoir d’où proviennent les objets publicitaires.
  • 87% préféreraient la présence de matériaux écologiques dans la composition de ces objets.
  • 77% des Français sont vigilants quand à la composition des objets.

Chez Vertlapub, nous pensons qu’il est indispensable de bien choisir son cadeau publicitaires car l’impact peut être très important vis à vis de vos clients ou prospects. Il est préférable de moins communiquer, mais de communiquer avec un objet promotionnel bien choisi qui marquera votre interlocuteur et donnera une bonne image de votre entreprise.