Quels objets publicitaires se recyclent le mieux

Même l’objet publicitaire le plus durable n’est pas immortel. Il devient donc le plus souvent un déchet, même si c’est le plus tardivement possible. On peut avoir la démarche de communication la plus vertueuse, nul ne fait l’économie de s’interroger sur la fin de vie de l’objet qu’il diffuse. Mon objet pub est-il recyclable ? Cette question de son traitement industriel, plus ou moins avéré, efficace ou énergivore, n’est pas simple à trancher. Les multiples filières de recyclage n’ont pas toute la même efficacité et nos informations sur le sujet restent partielles. Il faudrait à la fois un process industriel maîtrisé, qui ne soit pas trop énergivore et une filière mûre. Une combinaison très exigeante. En l’absence de combinaison idéale, cet article fait ressortir trois pistes, à réfléchir…

Le papier et le carton : une évidence

Sur ce sujet, on ne prend pas trop de risques. Le recyclage du papier et du carton est maîtrisé en Europe. Il figure parmi les déchets affichant les plus forts taux de recyclage. Cela mérite d’être dit. En offrant des objets publicitaires en carton ou en papier, on s’assure d’un recyclage efficace, sans que l’objet choisi ne soit forcément trop éphémère. Les valisettes, les bloc-notes, les conférenciers, marque-pages… et même les pots à crayon, font preuve de résistance et sont eux-mêmes en carton ou papier recyclé. Car la pâte à papier peut être recyclée une dizaine de fois. Cette opération économise de facto les ressources forestières, mais requiert aussi 20 fois moins d’eau et deux fois moins d’énergie que la fabrication de pâte à papier non recyclée.

L’aluminium à 100% et à l’infini !

L’aluminium mérite de figurer ici en bonne place. Pour deux raisons : la première est qu’il est très représenté dans nos stocks de déchets. La canette à boisson est à elle seule tout un symbole. La seconde raison est qu’il figure dans la liste restreinte des matières 100% recyclables à l’infini. Comme le verre ! Mais le recyclage de ce dernier est très énergivore, contrairement à celui de l’aluminium. Un objet publicitaire en aluminium que l’on envoie au recyclage ne demande que 5% de l’énergie qui a été nécessaire à sa fabrication, pour un cycle considéré comme rapide (60 jours environ avant nouvelle commercialisation). Malheureusement, le taux global français de recyclage de l’aluminium n’avoisine, pour l’heure, que 49%.

Le 100% recyclable et biodégradable à domicile

Se questionner sur les filières de recyclage et le degré de responsabilité d’une action de communication par l’objet est évidemment louable. Mais il existe une piste qui évite d’avoir à retourner le problème dans tous les sens. Non pas l’immortalité de l’objet pub, mais sa « résurrection » en quelque sorte, sous une autre forme. Ces objets publicitaires naturels qui ne deviennent jamais déchets mais se décomposent et se transforment à domicile, rencontrent aujourd’hui un fort succès. Faits de matières naturelles, ils sont le plus souvent incrustés de graines et finissent par germer après s’être décomposés. Ce compostage et cette transformation dans la sphère privée ne peut concerner que des objets petits et simples… Mais ne sont-ils pas souvent aussi les répandus et donc, plus utiles ?

Six gobelets pour une pause café promotionnelle !

La contrainte peut motiver de réels progrès. En interdisant la vaisselle jetable, les pouvoirs publics favorisent l’émergence de nouvelles habitudes de consommation. Cette gamme de gobelets personnalisables et réutilisables en est l’illustration. Conçue et fabriquée chez nos voisins anglais, elle relègue déjà au rang d’antiquité les gobelets jetables. Jusqu’ici trop éphémère pour devenir un support de communication de premier rang, le contenant de nos cafés quotidiens a changé de statut en quelques mois. Compagnon incontournable des journées de travail, il devient plus évolué et, surtout,unique aux yeux de son utilisateur. L’effort de personnalisation a des vertus symboliques, mais aussi pratiques, pour ne pas se mélanger les gobelets.

Des gobelets personnalisables et lavables

S’il peut sembler plus contraignant à première vue, le gobelet réutilisable offre en réalité des avantages certains. La polypropylène lui confère une réelle solidité, en accord avec les exigences liées à la santé, puisqu’il est dépourvu de bisphenol A. Il offre en second lieu une grande emprise de personnalisation, jusqu’à 360°, sur toute l’étendue de la surface du cylindre. Enfin, à condition de choisir les bons modèles, il peut être lavable en machine. Ce qui assure de ne pas pâtir de l’accumulation de traces et de coloration. Qui peut le plus, peut le moins… il reste donc tout à fait possible de le laver quotidiennement à la main, avec quelques passages ponctuels en machine.

Le publicitaire simple ou double paroi

La généralisation des gobelets réutilisables ouvre la voie à quelques progrès discrets mais appréciables. Un gobelet reste un produit simple, mais la durabilité permet davantage de confort. Le couvercle n’est pas l’apanage du gobelet réutilisable. On en trouvait déjà sur certains modèles jetables. Mais il est désormais possible d’opter pour le bouchon à visser, plus fiable et hermétique. Disproportionnés sur des modèles jetables, les poignées et les bandeaux en silicone s’affichent désormais en option. Enfin, et surtout, les modèles de gobelets réutilisables double paroi font leur apparition, avec un effet direct sur le maintient au chaud et le confort de prise en main.

Des gobelets pubs adaptés aux machines à café

Il n’y a aucune fatalité à voir s’empiler, sous les bacs-verseurs des machines à café, des gobelets à usage unique. Depuis leur interdiction, entrée en vigueur le 1er janvier 2020, il faut bien s’adapter. Hors de question, en effet, de renoncer au sacro-saint café, sans lequel la productivité est inévitablement affectée. La parade est assez simple : glisser soi-même sont propre gobelet réutilisable sous le bec-verseur. La contrainte réglementaire a naturellement été anticipée. Les tailles et contenances compatibles avec les différents modèles de machine à café forment aujourd’hui un nouveau rayon très prisé. Les communicants y trouvent de nouveaux supports et les consommateurs ne sont pas en reste. Le durable est plus confortable que le jetable.

Avec de tels arguments, le gobelet jetable sera bien vite oublié !

Objet pub : des alternatives à la vaisselle jetable

Les mesures pour réduire les déchets en plastique stagnaient depuis 2017 (interdiction des sacs plastique jetables). Mais à compter du 1er janvier 2020, une mesure importante va s’appliquer en France : l’interdiction pure et simple de la vaisselle jetable en plastique : gobelets, couverts et assiettes. Les pouvoirs publics cherchent logiquement à éradiquer les produits qui représentent, avec les matériels de pêche abandonnés, près 70% des déchets marins. Pour une vision étriquée qui associerait trop vite « jetable » et « publicité par l’objet », cette mesure sonnerait comme une mauvaise nouvelle. Il n’en est rien en réalité, commerçants et communicants, tous concernés par l’avenir des écosystèmes, ont aussi tout intérêt à miser sur des produits durables.

Communiquer avec un gobelet durable

Il est déjà largement répandu. Il va maintenant s’imposer. Le gobelet réutilisable ne subira bientôt plus la concurrence du gobelet jetable. 5 milliards d’unités sont utilisées chaque année en France. A partir du 1er janvier, nous pourrons dire « étaient utilisés ». Pour le remplacer, les possibilités sont nombreuses et forment autant de supports de communication. l’esprit de la loi veut d’abord favoriser une logique durable. On trouve donc naturellement les gobelets en plastique personnalisables, lavables et réutilisables, à l’infini. Un progrès déjà, qui peut être encore plus évident, si les matières bio-sourcées sont mises en avant, comme dans les mélanges en fibres végétales et polypropylène. Enfin, les solutions en verre, recyclable à l’infini, ne doivent pas être négligées. Elles rencontrent d’ailleurs à cette heure un franc succès.

Offrir des mugs publicitaires réutilisables

Gobelets ou mugs. Leur usage se confond parfois. Il peut aussi être complémentaire. Les uns pour le froid, les autres pour le chaud. C’est un fait, un grand nombre de gobelets jetables sort des machines à café. L’enjeu est donc de trouver une solution technique viable pour les remplacer. Ainsi apparaissent les mugs réutilisables compatibles avec les machines à café. Une question de gabarit, de praticité et aussi de résistance. Ces modèles compatibles lave-vaisselle et micro-ondes sont aisément personnalisables. D’autres produits, qui mettent notamment en valeur le bambou, sont pour leur part adaptés aux cafetières et autres machines à expresso conventionnelles, très nombreuses dans les bureaux et salles de pause.

Une vaisselle durable comme support de Com…

La réglementation qui s’impose à tous à dater du 1er janvier 2020 peut et doit permettre de pousser plus loin la logique du durable. Si les assiettes et les couverts en plastique, eux aussi interdits, sont moins répandus que les gobelets au sein des espaces de travail, ils y font de régulières apparitions. Plus pour longtemps, donc, mais les alternatives existent aussi dans cette catégorie. Les lunch box personnalisables en bioplastique, pour la plupart munies de couverts, allient praticité (transport, usage) et durabilité. Profiter de la mise en application de la loi qui interdit la vaisselle jetable, pour communiquer et mettre en avant d’autres solution peut rendre service et s’avérer payant en termes d’image et de notoriété. Il est aussi possible, avec l’emballage de sandwich réutilisable, d’anticiper 2021 et l’interdiction des boites à sandwich en polystyrene expansé.

Pourquoi individualiser un objet publicitaire ?

Tasse café publicitaire individuelle personnalisable

Personnaliser… Ce critère apparaît comme une évidence pour une campagne de communication par l’objet réussie. Spontanément, le terme « personnalisation » se rapporte au commanditaire de l’envoi. On fait savoir ainsi qui est à l’origine du présent. Il faut assurer sa visibilité, affirmer son identité et prendre soin de son image. Sans remettre en cause ce principe d’action évident, une nouvelle mode de personnalisation se répand, complémentaire de la première, qui se rapporte à la personne destinataire du cadeau d’entreprise. La personne morale passe au second plan et la première place est accordée à la personne physique, à l’individu. Les bonnes raisons avancées pour graver ou inscrire un prénom sur un objet promotionnel s’imposent ainsi comme assez évidentes !

Cadeau pub individualisé : 5 arguments marquants

Bouteille inox publicitaire individuelle - personnalisable
Certains produits prévoient un espace d’individualisation
  • Le destinataire sentira davantage d’attention et s’appropriera plus facilement l’objet.
  • Un best seller de la communication par l’objet peut s’avérer pratique mais très impersonnel. Plus il est commun plus il mérite d’être individualisé.
  • L’individualisation est un atout pour l’organisation du quotidien au sein d’une entreprise. Chacun retrouve ses effets plus facilement. Pas de confusion.
  • L’individualisation se prête particulièrement aux accessoires du quotidien liés à la consommation de thés, cafés et autres boissons chaudes ou froides… Le nerf de la guerre pour tout matin et tout début d’après-midi de travail réussis.

Bois et inox pour un cadeau d’entreprise individualisé

Une double personnalisation (identité de l’entreprise et identité du destinataire) induit des contraintes de marquage auxquelles les matières ne sont plus ou moins adaptées. Pour ne pas multiplier les process et assurer un coût de marquage raisonnable, la gravure reste la technique qui impose le moins de paramétrages. Le bambou et l’acier inox figurent parmi les matières durables, tendance pour les tasses, gourdes et autres contenants, adaptées à la gravure. Un produit de cette famille recevra sans difficulté un logo et un prénom.

Com interne ou externe : dans quel contexte individualiser un objet promotionnel ?

Tasses promotionnelles personnalisable

Mis à part quelques clients très fidèles et de taille modeste, chez qui chaque visage est familier, les destinataires de cadeaux d’entreprise individualisés se trouvent plutôt au sein même de votre entreprise, association ou administration. C’est davantage dans le champ de la communication interne que l’individualisation offre un levier intéressant de cohésion et de dialogue. Le présent peut être modeste, il a davantage de valeur quand il manifeste une attention particulière à la personne et qu’il conforte sa place singulière au sein d’un collectif.

Le verre, nouveau réflexe pour un objet pub vert

Après des décennies de domination du plastique, la page se tourne pour mettre fin au règne de l’unitaire et du jetable, qui a généré d’innombrables tonnes de déchets. Bouteilles, gobelets et tasses, longtemps utilisés et jetés presqu’en un seul geste, restent pour autant des objets irremplaçables de nos quotidiens privés et professionnels. La tendance verte a donc adapté les matières de fabrication aux nouveaux critères durables. Mais pour cette catégorie d’objets promotionnels, cet effort de renouvellement paraît presque superflu. Le retour en grâce du cadeau publicitaire en verre, ancestral et inusable, marque une tendance forte du moment. Les arguments en sa faveur sont sans équivoque…

  • Lavable et réutilisable sans limite de temps.
  • Recyclable à 100% et à l’infini
  • Sûr pour la santé, il évite les transferts de substances douteuses entre contenant et contenu.

Offrez du verre : votre cadeau d’entreprise classique et innovant

Est-il juste d’enfermer l’objet promotionnel en verre dans une image trop traditionnelle et archaïque ? Aujourd’hui plébiscité pour ses avantages évidents (ci-dessus), principalement environnementaux, il a aussi bénéficié de l’effort de recherche et d’innovation axés sur les objets et matières vintage. Formes et fonctionnalités ont évolué pour en faire une alternative résolument moderne. La généralisation de la double paroi assure un progrès tant esthétique (lignes arrondies et modernes) que pratique (isolation du chaud). L’intégration dans les gourdes et bouteilles de dispositifs tels les infuseurs à thé et tubes rafraîchissants élargit l’offre et permet de se démarquer en personnalisant son cadeau d’entreprise en fonction des goûts.

Verre et bambou : une alliance nature pour un objet promotionnel écologique

Les avantages esthétiques des objets pubs modernes en verre sont d’autant plus évidents dans leur association heureuse avec le bois. Le bambou, en particulier, apparaît de manière plus ou moins marquée sur plusieurs créations. La transparence du verre et les fibres du bambou s’allient à merveille pour former un objet publicitaire écologique verre et bois, qui gagne en naturel comme en distinction. Simple bouchon pour une bouteille, le bambou peut aussi assurer la fermeture hermétique d’une tasse ou faire office de support de tasse à café. Il offre aussi une seconde option de personnalisation, forcément intéressante pour votre campagne de communication.

3 familles d’objet pub pour réduire votre empreinte carbone

Une démarche de communication par l’objet écologique repose sur plusieurs critères, parmi lesquels la matière de fabrication et la destination de l’objet (est-il vraiment utile ou ajoute-t-il déchet sur déchet ?). Le lieu de fabrication doit aussi venir peser sur une réflexion aboutie, pour que le « bilan carbone » de votre campagne de communication soit le meilleur possible. Chez Vertlapub, dont le rayon d’action commercial s’étend principalement au territoire français, le souci de proposer des produits « made in France » est constant. Ceci afin de favoriser les circuits courts, garants d’émissions réduites de carbone.

L’objet pub made in France s’affiche donc dans tous les rayons de notre boutique digitale. Souvent, la satisfaction d’activer un levier plus local est aussi gage de qualité de service et de produit ! Cela dit, restons logique, on prendra garde de favoriser une provenance européenne quand « l’autre bout de la France » s’avère en réalité plus lointain.

Papeterie et objets d’écriture promotionnels : gommez les distances !

Grands classiques dans l’univers de l’objet publicitaire, les stylos, crayons, carnets et autres produits d’écriture et de papèterie n’appelle pas forcément l’usage d’une encre de Chine. Le panel de produits français est maintenant très fourni dans ce domaine. Le crayon en bois certifié joue naturellement les premiers rôles. Le plastique recyclé, mais aussi le RPET (bouteilles plastiques recyclées) forment aussi une offre locale très attractive.

Dans le domaine de la papeterie, les mallettes publicitaires françaises en carton, utiles dans le cadre de colloques, salons et conférences, rencontrent un grand succès. Ces valisettes ne voyageront pas en soute ! Elles n’auront pas un long voyage à faire pour rejoindre leur lieu d’utilisation ! Il en va de même pour des produits plus classiques, tels les carnets de note ou les cartes de vœux. 

Végétal publicitaire : le piège à carbone

Les plantations promotionnelles ont clairement le vent en poupe. Leur symbolique et leur usage sont directement liées au développement durable. Sans compter que, biologiquement, les plantes vertes sont des pièges à carbone ! Importés, les kits de plantation sont davantage adaptés au transport. Mais le sens et la cohérence de votre démarche de communication en prennent un coup ! Pour les végétaux déjà développés, il est tout autant regrettable de les faire venir de pays étrangers, d’autant que le végétal, bien souvent, n’apprécie guère les longs transferts.

Mugs et gourdes pub : le réutilisable s’impose

Le critère du réutilisable devient très important aux yeux des annonceurs comme des utilisateurs. Dans le domaine de la consommation alimentaire, où le plastique et le jetable ont longtemps dominé, le changement de tendance est spectaculaire. La recherche de tasses, mugs et bouteilles « durables » s’est intensifiée. Les matières recyclées, mais surtout les bioplastiques, l’inox et le verre ont permis de bâtir une offre multicolore et protéiforme ! Dans ce domaine, les fabricants français sont à la hauteur. Il est donc possible de tout concilier : matière, usage, provenance…

Objet pub : 6 pistes pour économiser l’électricité

objet pub chargeur solaire support de tablette

Ne nous mentons pas, les quelques objets présentés ici ne permettent pas de faire des économies d’électricité substantielles.

Pas de quoi remplacer une centrale ou sauver la planète ! Néanmoins ont-il le mérite d’exister, d’être utiles, pratiques et de contribuer à faire évoluer les mentalités : quelle énergie gratuitement offerte par la nature peut-on valoriser et transformer ?! Dans cette lente évolution vers les modes de consommation responsables, chaque petit pas compte. La communication par l’objet peut contribuer à ce mouvement.

Les cadeaux publicitaires personnalisables, dotés de petites cellules photovoltaïques, peuvent être les ambassadeurs, à échelle réduite, de nouveaux modes de production d’énergie.

Des équipements de bureau publicitaires… et solaires

Combien de fils électriques arrivent sur nos bureaux ? Dans les pièces lumineuses et bien exposées, nous pouvons réduire l’usage de ces réseaux. Comment ? En privilégiant les équipements de bureau solaires. Les spécialistes de la communication par l’objet présentent un panel intéressant de ces objets pubs personnalisables qui captent les rayons du soleil.

La calculatrice solaire est un concept éprouvé, qui évite l’achat de piles. Plus récent, l’arbre solaire de bureau, équipé d’une batterie de 4000 mAh, peut recharger tous les types d’appareils multimédias, tout au long d’une journée de travail. Et si le soleil est vraiment caché, un simple port USB relié à l’ordinateur permet de le garder sous tension. D’autres types de supports autonomes existent, plus ou moins mobiles, pour transformer un bureau en véritable petite centrale photovoltaïque.

Chargeurs publicitaires nomades : la recharge ambulante

Une seconde famille de produits permet d’utiliser l’énergie solaire, mais cette fois en mode itinérant. Pour les professionnels qui se déplacent souvent, pour les voyageurs, pour les jeunes ou les sportifs et randonneurs… Autant de pistes de destinataires, pour ces cadeaux publicitaires solaires et nomades séduisants. Leur utilité première n’est plus à démontrer. En particulier pour les produits de charge, comme le chargeur solaire autonome ou, plus étonnant, le sac à dos solaire ! Une recharge autonome, même en mouvement, qui permet de ne pas courir après une prise secteur, peut éviter bien des déconvenues : retards, documents manquants, appels impossibles…

Réduire l’usage de la pile, onéreux et générateur de déchets. C’est une seconde piste pour les petites consommations d’électricité. De nombreux objets peuvent ainsi échanger leur compartiment à batteries jetables contre un combiné manivelle-cellule photovoltaïque. La lampe de poche à dynamo et recharge solaire figure parmi les best sellers dans cette famille des objets publicitaires nomades sans recharge. Oubliée l’angoisse de se retrouver en panne d’énergie !

Des objets pub pour économiser l’eau

Avec un été actuellement chaud et sec, qui a déjà placé 14 départements en alerte sécheresse, le contexte est propice pour parler économies d’eau. Ce n’est pas le domaine dans lequel la publicité par l’objet a le plus d’influence. Nos récents articles sur les économies de plastique et de papier dégagent davantage de pistes… Néanmoins, il est également possible d’orienter votre communication pour encourager une plus grande sobriété. De manière concrète et efficace ou sur un mode plus symbolique, les accessoires de maison, mais aussi les végétaux décoratifs accompagnent nos changements d’habitudes.

Quand le puits est à sec, on sait le prix de l’eau

Objets pubs économes en eau

C’est dans le cadre domestique que les objets publicitaires économes peuvent encourager à la meilleure gestion de la ressource en eau. La salle de bain est par définition le lieu où certains objets promotionnels personnalisés peuvent trouver leur place. Ils ne sont pas légion mais se distinguent par leur efficacité. L’alliance d’une pomme de douche réductrice de débit et d’un sablier pour aider à la gestion du temps s’avère être le dispositif le plus efficace. Un simple sablier peut aussi suffire. C’est bien connu, une fois sous l’eau, on perd la notion du temps. Les minutes s’écoulent… et les litres aussi !

Autres objets promotionnels : deux approches de la sobriété en eau

Changement de décor, adapté autant au cadre privé qu’à la vie de bureau. Avec une efficacité moindre, certains cadeaux d’entreprises économes en eau portent une symbolique forte. A défaut de générer d’importantes économies, ils envoient des signaux et permettent de soutenir la vigilance au quotidien. Ils invitent à la sobriété, de manière évidente. Pour l’humain, on s’amusera de ne plus avoir à remplir le bac à glaçon, grâce à ces cubes en acier, réutilisables à l’infini… Mais on continuera à remplir son verre, un réflexe vital, surtout l’été vers 18-19h ! Les plantes de bureau ou plantes d’intérieur peuvent être plus résistantes que nous. Certaines variétés (cactus et Tillandsia) se démarquent par leur sobriété. Arrosages espacés, simple vaporisation des feuilles… On économise l’eau, le temps, les soucis !

Objet pub : des solutions pour économiser le papier

Ce n’est un secret pour personne. L’impact écologique de la fabrication du papier est important. Pour isoler la cellulose contenue dans le bois et fabriquer la pâte à papier, il faut de la chaleur, de l’eau et de la chimie. Et bien entendu, il faut le bois lui-même, issu des coupes forestières. S’il n’est ni possible ni souhaitable de se passer de papier, l’intérêt commun est de l’utiliser avec raison et mesure. Pour ce faire, les pratiques vertueuses se multiplient, notamment dans l’usage des imprimantes et photocopieurs.

L’objet pub peut aussi apporter sa pierre à l’édifice en proposant des solutions concrètes pour réduire ou optimiser l’utilisation du papier.

Des solutions sans papier

Quand c’est possible, autant songer à se passer complètement de papier, pour le réserver à usages plus vitaux. Certains outils du quotidien professionnels, traditionnellement en papier, peuvent être remplacés par des objets plus durables… Soulignons-le au passage, ils sont aussi de bons supports promotionnels, tous personnalisables, pour véhiculer une image de marque engagée et valorisante.

  • Incontournable sur un bureau, le bloc de post-il peut disparaître totalement au profit d’un concept révolutionnaire : le pense-bête effaçable et réutilisable à l’infini, en amidon de maïs.
  • La clé USB, qui circule facilement de main en main, goodie technologique très répandu, permet d’économiser l’impression de très nombreux documents, souvent volumineux.
  • Une carte en bois (carte de vœux ou autre support de correspondance) reste plus naturelle et moins transformée qu’un envoi papier ou carton.
  • Une foule d’objets du quotidien, tels les porte-étiquettes pour bagages en cuir recyclé, permettent d’éviter l’habituelle séquence : papier-froissé-jeté… Le réflexe « durable » dans tous les domaines permet d’éviter la fatalité du « jetable », dont le papier fait souvent les frais.

Optimisez le potentiel papier

Difficilement remplaçable, le papier présente néanmoins un avantage de poids : il est recyclable de 5 à 10 fois suivant les techniques mobilisées et la qualité de la matière à transformer. Le recyclage permet d’économiser 90% d’eau comparé à la fabrication du papier vierge et près de 2.5 tonnes de bois pour 1 tonne de papier. Utiliser du papier recyclé, c’est donc déjà économiser du papier. Le trier, grâce à des sacs ou bacs dédiés, c’est l’économiser une deuxième, une troisième fois… et ainsi de suite. N’étant pas éternel, il finit bel et bien par devenir un déchet ultime. Mais ce processus qui le mène à l’enfouissement a été considérablement ralenti. Reste, pour finir, la symbolique et la beauté du geste, avec les papiers recyclés incrustés de graines, marque-pages ou cartes de vœux, à planter et faire germer.

Objet pub : quelles pistes concrètes pour moins de plastique ?

8 millions de tonnes de plastique rejetées chaque année dans les océans, dont près de 600 000 pour la vieille Europe… Ces chiffres alarmants de 2015 méritent bien une mobilisation concrète, qui passe par les plus petits gestes quotidiens. Les petits ruisseaux locaux du développement durable font les grandes rivières de l’écologie mondiale. Pour réduire notre consommation de plastique et éviter l’accumulation de déchets ultimes, les idées ne manquent pas.

Les petits ruisseaux locaux du développement durable font les grandes rivières de l’écologie mondiale

Huit idées pratiques et écologiques

Pour consommer et jeter moins de plastique, quelques mesures simples et sympathiques s’imposent. Toutes ces solutions mettent en valeur autant de supports durables, valorisants pour une image de marque.

  • La toile contre le plastique souple : le sac jetable, ennemi public numéro 1 !
  • Sacs et boites à repas, quand la vaisselle jetable est sur la sellette
  • Gobelets et tasses jetables bientôt interdits : dans quoi boire après 2020 ?
  • Une bouteille personnalisée, à conserver plutôt qu’à écraser…
  • Valisettes et pochettes à documents : le carton a des arguments !
  • Révolutionner son écriture : paille et bambou dans le pot à crayon
  • Des goodies sans plastique par milliers

Du plastique durable ou plus de plastique du tout…

Pour supprimer le plastique jetable, responsable d’une pollution qui a atteint un niveau alarmant, il importe de modifier en profondeur des habitudes bien ancrées. Il faut aussi se laisser surprendre, car les repères anciens ont évolué. Des matières végétales, que l’on associerait volontiers à l’univers comestible, composent désormais des objets d’écriture…  Quant au domaine de la consommation d’aliments solides comme liquide, il remet au goût du jour des matériaux vintage.

Gobelets et bouteilles jetables : nul usage aussi éphémère ne crée un si grand dommage pour si peu de service.

Pause-café et trêve déjeuner sans déchets…

La suppression, en particulier dans le cadre professionnel, de l’usage quotidien de tasses, gobelets et bouteilles jetables apparaît de plus en plus incontournable. Outre l’obligation règlementaire qui se profile pour 2020, le simple bon sens permet de l’affirmer. Nul usage ainsi éphémère ne crée un si grand dommage pour si peu de service. A côté, les gobelets réutilisables, mais aussi les mugs et les bouteilles ne peinent pas à séduire. Plus agréables à tenir, ils sont aussi plus esthétiques. Disponibles dans de nombreuses matières (acier, alu, matières biosourcées et recyclables), ils sont facilement personnalisables… Un investissement auquel un service communication consent davantage si l’objet est durable.

La papeterie en fibres végétales

Stylos billes et valisettes ou pochettes figurent sans doute parmi les plus grands pollueurs dans la catégorie « écriture-papeterie ». Utiles un certain temps, ils finissent toujours par s’accumuler dans la corbeille. Les stylos en raison de l’usure, les valisettes car la récurrence des événements (colloques-réunion) amène logiquement leur prolifération, sans usage dédié sur le temps long. Pour permettre leur recyclage sans polluer, les matières végétales les plus inattendues se généralisent : on ne parle pas ici seulement du carton, idéal pour les valisettes et pochettes, mais du bambou ou encore de la paille de blé. Ces sous-produits des domaines agricole et forestier pourront bien nous surprendre encore plus à l’avenir…